• proponitis_sport

Pas d'entorse aux entraînements !

Les ligaments comme leur nom le laisse entendre, font la liaison entre les os au niveau des articulations. Ils ont un rôle de maintien pour l’articulation et subissent des tensions régulièrement lors d’une activité physique.

C’est un élément sensible du corps humain mais il y a moyen de les renforcer et éviter les blessures au maximum.

Qu'est-ce que c'est ?

Un ligament est composé de fibres de collagènes très résistantes mais très peu élastiques.

Une entorse est un étirement excessif pouvant aller jusqu’à la déchirure d’un ou de plusieurs ligaments lors d’un mouvement forcé. Les articulations les plus touchées sont les chevilles et les genoux.

Il existe 3 type d’entorses, classées selon la gravité :

L’entorse légère : étirement des ligaments sans gravité et où l’articulation est encore fonctionnelle (aussi appelée foulure).L’entorse modérée : étirement des ligaments allant jusqu’à la déchirure partielle.L’entorse grave : étirement des ligaments allant jusqu’à la rupture complète. Dans le pire des cas, lorsque le ligament est solide, il peut entraîner un arrachement osseux.


Comment ça arrive ?

1) Une torsion au-delà de l’amplitude normale de l’articulation (par exemple, lorsque l’on court sur un terrain accidenté et que l’appui va se finir sur l’extérieur du pied). 2) Une tension trop importante sur l’articulation (exemple : lors d’un changement de direction trop brusque). 3) Un coup violent à l’articulation peut endommager ou sectionner les fibres de collagène de l’articulation.


Certains facteurs augmentent les risques d’entorse :

1) Une faiblesse (musculaire) de proprioception : les articulations sont maintenues par les ligaments accompagnés par les muscles de maintien (ou de l’équilibre).

2) L’absence d’échauffement articulaire avant une activité physique.

3) Un manque de sommeil : les blessures de fatigue sont courantes surtout chez le sportif qui ne se repose pas assez. Cela peut fragiliser l’organisme.

4) Une mauvaise hydratation ou alimentation peut aussi jouer un rôle dans la fragilisation les ligaments.


Personne à risque :

1) Athlètes qui s’entraînent à haute dose.

2) Personnes âgées.

3) Personnes en surpoids.

4) Personnes ayant déjà subi une entorse.


Les symptômes

Les symptômes différents selon la gravité de l’entorse :

1) Entorse légère (foulure) : le ligament est seulement étiré. - douleur immédiate et éphémère - Léger gonflement

2) Entorse modérée : rupture partielle du ligament. - douleur vive et peut durer plusieurs jours à quelques semaines. - gonflement - hématome

3) Entorse grave : rupture complète du ligament. - rupture audible - douleur très intense qui va durer des semaines. - gonflement immédiat - hématome

4 Gestes pour apaiser, guérir

1) Stopper immédiatement l’activité et éviter de poser le membre touché pour ne pas aggraver la situation pendant 48h à 72h. 2) Surélever le membre touché pour éviter l’hématome.

3) Compresser l’entorse avec une bande élastique sans couper la circulation sanguine.

4) Appliquer de la glace pendant 10 à 12 minutes pour réduire la douleur, le gonflement et l’hémorragie.


Utiliser l’articulation au bout de 72h est important pour accélérer la guérison.

Ces premiers soins ont pour objectif de réduire la douleur, minimiser le gonflement et réduire l'éventuel hématome.

Si la douleur disparaît et que l’articulation redevient mobile, sans gonflement, ni hématome, alors nous sommes dans le cas d’une entorse légère qui au maximum demandera quelques jours de repos (une attelle peut-être utile, surtout pendant la reprise progressive d’une activité).

Dans le cas où la douleur et le gonflement persistent ne tardez pas à consulter un médecin pour faire une radio et avoir des soins plus adaptés.

Toute application de chaleur et tout massage sont formellement proscrits. Le massage, et même la palpation, risque d'augmenter la douleur, d'aggraver les lésions et de provoquer une hémorragie.


Gestes pour prévenir

1) Pratiquer régulièrement une activité physique.

2) Faire des exercices de proprioception (exercices spécifiques pour renforcer les articulations, pour lesquels il faut travailler l’équilibre sur des surfaces instables).

3) Échauffement bien réalisé.

4) Utiliser des équipements adaptés (exemple : chaussures de running sur sol plat et chaussures de trail sur sol accidenté ou encore ne pas faire de tennis avec des chaussures de running).

5) Alimentation saine

6) Bien s’hydrater

7) Sommeil suffisant

Si ces conseils sont bien respectés vous ne devriez jamais avoir de problème aux articulations sauf en cas d’accident. Alors entraînez-vous bien et intelligemment pour être de plus en plus en forme.


Merci de l'attention portée à cet article.


Proponitis_Sport


#NopainNogain #entrainement #sport #musculation #coach #santé #douleur #progression #objectif #quotidien

7 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout