• proponitis_sport

Une contracture ? Détends-toi grâce à cet article !

Une contracture porte bien son nom, en effet c'est bel et bien un muscle contracté en continu.

Il en existe deux types :

- la contracture primitive : un muscle anormalement contracté en période de repos, suite à un effort intense, une position inconfortable ou même du stress.

- la contracture secondaire : causée par un autre problème musculaire comme une élongation, un claquage, une déchirure, une rupture,... (à voir dans les prochains articles). Ce type de contracture peut aussi être la conséquence d'une irritation de l'articulation voisine.

La contracture apparaît lors d'un mouvement brusque, plusieurs heures après un effort trop intense et inhabituel ou même à la suite de crampes persistantes.

Mais relax, il y a des solutions à ton problème !

QU’EST-CE QU'UNE CONTRACTURE EXACTEMENT ?

On parle de contracture musculaire lorsqu’un muscle se tétanise.

La différence avec une crampe est la durée de contraction involontaire du muscle. Alors que la crampe va disparaître d'elle-même au bout de quelques secondes ou minutes, la contracture va persister dans le temps et peut durer plusieurs jours voir des semaines si elle n'est pas soignée correctement.


COMMENT ME SUIS-JE FAIT UNE CONTRACTURE ?

Le plus souvent, les contractures musculaires touchent les sportifs au niveau du mollet ou du pied. Mais des mouvements ou des positions du quotidien (comme dormir avec la tête mal placée, être mal assis, avoir l'écran d'ordinateur trop bas ou trop haut,...) peuvent également se conclure par une contracture.

En général, un individu a une contracture musculaire au niveau d'un muscle fatigué, soit par un effort inhabituel, trop intense soit par une inconfortable position maintenue trop longtemps ou encore par un mouvement brusque du à une chute, un accident,...

Parfois à la suite d’une crampe terminée, on garde des points de contracture.


LES SYMPTÔMES

Les contractures peuvent être chroniques ou aiguës, dans les deux cas on peut facilement les détecter au toucher : le muscle est dur, parfois même légèrement enflé.

Pour la personne atteinte d'une contracture, la douleur est modérée mais continue et bien ciblée. Les mouvements mettant en action le muscle sont comme pour les courbatures, douloureux et limités.

L'évolution d'une contracture ne pose généralement aucun problème mais nécessite du repos et quelques gestes simples pourront accélérer la guérison et vous éviter de trop souffrir !


APPAISER, GUERRIR UNE CONTRACTURE

Tout d’abord, le premier réflexe à avoir lorsqu'on souffre d'une contracture qu'elle soit, primitive ou secondaire, est le repos pendant quelques jours. Le second, est d'appliquer de la chaleur, à l'aide d'une bouillotte ou d'un coussin chauffant sur la zone blessée. En effet, la chaleur va décontracter naturellement et en douceur les fibres musculaires, et ainsi diminuer la douleur.

Comme vous vous en doutez, le massage est aussi une solution mais sera douloureux... Il peut être accompagné, pour plus d'efficacité d'huiles essentielles (Gaulthérie, Katafray, Menthe poivrée,...), d'huile de massage (Arnica) ou de crèmes décontractantes et chauffantes, comme le baume du tigre.

Dans le cas d'une contracture secondaire, le traitement du problème causant la contracture doit être réglé en priorité, et ainsi, la contracture disparaîtra.


PRÉVENIR ET ÉVITER LES CONTRACTURES !

Pour éviter une contracture musculaire, il est important de préparer les muscles à l’effort.

Dans toutes activités sportives, les échauffements sont indispensables afin d'éviter les blessures et être plus performant. Pourtant, de trop nombreux entraîneurs continuent encore de nos jours, à les bâcler !

Un échauffement bien réalisé doit être, dans un premier temps, général (articulaire, température corporelle et musculaire) puis l'on doit le terminer par des exercices avec des toutes petites charges et des mouvements plus spécifiques aux exercices futurs.

En plus d’un échauffement musculaire traditionnel, il est possible de réaliser un massage dit "d’échauffement" : Pour cela, faites des frictions et pressions glissées très rapides, avec ballottements du muscle.

Commencez toujours par le bas du corps pour remonter vers le cœur, afin de stimuler la circulation sanguine. Le but du massage d’échauffement, est de préparer le muscle à l’effort, notamment en augmentant la température cutanée et en favorisant l'irrigation sanguine intra-musculaire.


La prévention des contractures est possible, grâce à une hygiène de vie saine :

- boire 1,5 à 2L d'eau par jour, mais aussi durant et après l'exercice, par petites quantités : pour éviter la déshydratation.

- mangez équilibré afin d’avoir un apport en sel, minéraux et oligo-éléments suffisant.

- lors d'un effort physique sous de fortes chaleurs, mettez une pincée de sel dans votre bouteille d'eau afin de combler les pertes de minéraux par la transpiration.

- respectez vos temps de récupération entre les séances ainsi que votre temps de sommeil journalier (6 à 8 heures pour un adulte et 8 à 10h pour un enfant).

- évitez de dormir avec la tête trop inclinée ou l'inverse, sur un coussin trop plat. Il faut respecter la forme de la colonne vertébrale. - évitez les positions maintenues trop longtemps, faites des pauses au bureau et vous n'en serez que plus efficace !


Pour conclure, la contracture fait partie des blessures musculaires bénignes qui gênent les mouvements du quotidien et provoquent un inconfort persistant. Mais elle peut être évitée par des gestes simples et une activité physique régulière réalisée intelligemment. Alors comme d'habitude, entraînez vos muscles avec l'aide de votre cerveau et usez des conseils de cet article sans modération !



Merci de l'attention portée à cet article.

Proponitis_Sport


#NopainNogain #entrainement #sport #musculation #contractures #coach #santé #douleur #progression #objectif

22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout