• proponitis_sport

La rupture tendineuse, quand le muscle bat le tendon !

C'est le point faible d’Achile qui lui a fait perdre la bataille de Troie lorsque Pâris tira une flèche qui sectionna le tendon du talon d’Achille. Ne fait pas comme lui et préserve tes tendons grâce à cet article.

Les tendons ont pour rôle de rattacher les muscles au squelette afin de permettre le mouvement du corps. Ils subissent alors des étirements dus à la contraction des muscles.

Qu’est-ce que c’est ?

Une rupture tendineuse est la rupture de plusieurs fibres tendineuses. Soit la déchirure est partielle (usure des fibres tendineuses) ou totale.

Les tendons sont la partie finale du muscle, c’est la partie qui s’insère sur l’os et transmet les mouvement dus aux contractions des fibres musculaires. Les tendons sont composés de fibres différentes du muscle, en effet, elles ne sont ni contractiles ni élastiques mais sont très résistantes. À titre d’exemple, le tendon d’Achile, reliant le mollet au talon (calcanéum) permettant au pied de se redresser lors de la marche peut résister à une charge d’étirement de 400kg chez l’adulte.


Les tendons les plus fragiles sont :

1) Les tendons extenseurs ou fléchisseurs des doigts de la main, car ils ont beaucoup de mobilité et sont extrêmement sollicités.

2) Le tendon d’Achille, qui relie le talon aux muscles jumeaux (=mollet), car il est souvent sollicité et doit résister à des mouvement très brusques (coup, chute, saut,…).

3) Le tendon de la longue portion du biceps du bras, car ce tendon est très fin et part du haut de l’épaule et s'insère dans le faisceau musculaire le plus puissant en passant dans un petit tunnel osseux.

4) Les tendons de la coiffe des rotateurs de l'épaule. Ils sont 3 et passent eux aussi dans un tunnel osseux sur la partie haute et extérieure de l'épaule. 


Les tendons qui passent dans un tunnel osseux ont plus de risque de rupture car le frottement entre l'os et le tendon abîme celui-ci.


Comment ça arrive ?

1) Le premier cas est celui du muscle plus puissant que le tendon. Ceci est observable dans les sports qui demandent à travailler les muscles pour gagner en puissance et en volume. Cela peut être empiré par la prise de produits anabolisants, favorisant la construction de muscle mais pas de fibres tendineuses.

2) Lorsque le tendon est fragilisé par l’âge, une prise de poids importante ou des tendinites à répétition. À la naissance, certaines personnes ont des tendons fragiles dit « hyperlaxes ».


Dans tous les cas de rupture du tendon, partielle ou complète, les gestes à avoir seront sensiblement les mêmes. De plus, il faut savoir que les tendons ne se déchirent presque jamais à leur extrémité mais toujours en leur milieu.


Des facteurs pouvant augmenter le risque de rupture du tendon :

1) Un mauvais échauffement.

2) Une tendinite.

3) Un déséquilibre du bassin.

4) Traitement par infiltration de corticoïdes et certaines prises médicamenteuses.

5) Une mauvaise alimentation carencée.

6) Une mauvaise hydratation.

7) Un manque de sommeil.


Symptômes

1) Douleur très intense au moment de la rupture

2) Léger gonflement (hématome).

3) Tendon se rétracte et forme une boule.

4) Douleur relativement intense omniprésente.

5) Incapacité d’utiliser le muscle atteint


Les geste à avoir :

1) Ne pas tenter de solliciter le muscle à nouveau.

2) Appliquer immédiatement de la glace.

3) Se diriger vers un hôpital.

4) Membre en hauteur pour éviter l’hématome au maximum.

5) Ne pas prendre d’aspirine (qui aggrave l’hématome).

6) Prendre un anti-inflammatoire pour éviter la fibrose (augmentation anormale de tissu conjonctif).


Deux solutions s’offrent alors à nous selon les cas de rupture d’un tendon. La plus courante est le recours à la chirurgie qui est précédé d’un plâtrage de quelques semaines suivi d’une rééducation du tendon. La deuxième solution est la réparation naturelle dans le cas d’une rupture partielle. Cette solution demande une immobilisation plâtrée du membre d’environ 3 mois, mais cette deuxième solution est beaucoup plus astreignante et longue.


Comment prévenir des ruptures tendineuses ?

1) Le plus important est de s’échauffer avant toute activité physique pour faire monter la température corporelle et ainsi préparer les fibres musculaires et tendineuses à des étirements et des contractions répétées.

2) Bien choisir son matériel sportif. Par exemple, le choix des chaussures de running chez le coureur est extrêmement important car il va permettre d’amortir une grande partie des chocs.

3) Ne pas hésiter lorsqu’une douleur se fait sentir pendant un entraînement de consulter un médecin et de se mettre au repos forcé pendant quelques jours.

4) D’une manière plus générale, avoir une alimentation saine et équilibrée et bien s’hydrater est indirectement très important pour la santé des tissus conjonctifs et musculaires.


Merci de l'attention portée à cet article.


Proponitis_Sport


#NopainNogain #entrainement #sport #musculation #coach #santé #douleur #progression #objectif #quotidien

48 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout